29 octobre 2018

DEDICACE - A FLORIA

A Floria.

Spécimen rare de louve-hérisson. Mon aiguillon, qui connaît mon cœur quand ma tête est malade.  Pour ne m’avoir permis aucun refuge, pour m’avoir raboté jusqu’à l’os afin que j’apprenne ce que léger signifie. Pour les enfants éblouissants que tu as mis au monde. Pour le rire la tendresse la rage et le vent dans les voiles. Qu’il est sportif notre chemin d’amour.

Posté par socrateenliberte à 21:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


CARNET D'ESQUISSES: EXPLIQUER

Toute explication qui vise à encourager l’envol de l’esprit plutôt que son engourdissement, ne vaut que par l'invitation qu’elle contient à être dépassée.

 

 

 

Fractale

 

Posté par socrateenliberte à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

FONDS DE TIROIRS: PREMIERS ECUEILS

- « ... Alors dis-moi, comment l’expliquer ? »

 

- Ahah, expliquer...

Je pense que tu es la seule à pouvoir le faire.

Car l’explication née d’un autre et si pertinente soit-elle, ne pourra que nourrir cette partie de toi dont le rôle est de faire obstacle à la compréhension.

 

Et l’explication née de toi ?

A première vue tout autant aliénante elle est pourtant seule valable à mes yeux. Car la seule dont tu puisses accepter d’entendre finalement, en enjambant tes peurs, qu’elle n’explique rien.

 

***

 

Comprendre: un point de vue personnel sur le sujet.

 

J'ai renoncé à l'espoir de comprendre. J'ai renoncé à la croyance même en la compréhension.

J'ai renoncé à comprendre, et je dois comprendre. Cela je l'ai accepté.

 

***

 

Pourtant il faudra se faire une raison. (sourire)

Comprendre n’est pas saisir mais capter l’éphémère parfum d’une relation.

Difficile d’embrasser si nous gardons nos petits poings serrés.

 

(Conversations digitales 2003/2005)

Posté par socrateenliberte à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'ECRITOIRE

Que signifie : acte égoïste ?

N’est-ce pas d’abord pour soi que l’on écrit ?

Et je m’aperçois - c’est une bonne chose - que je n’en attends aucune réaction particulière. Il m’importe assez peu d’être lu. Et j’espère presque n’être pas lu trop bien.

L’écriture comme exercice physique. Cœur qui bat, corps en mouvement. Levier. Point d’appui. Faire circuler le sang.

Un seul obstacle : si c’est uniquement pour moi - un moi rendu alors absurde de ne concerner que lui-même... je suis bien-sûr incapable d’écrire un traître mot.

La littérature solitaire m’inspire aussi peu que certaine autre activité qui doit aussi beaucoup à la force du poignet, mais ne prend sens et fruit que quand à deux, c’est au trois qu’on la dédie.

Pour ces raisons, et pour la nécessaire rigueur, seule propre à contraindre une paresse qui ne me laisse aucun loisir, je prends le parti, lecteur, d’imaginer votre existence.

Ce Blob est une tentative de clarification. Un chantier en mouvement pris sur mon temps de sommeil et qui durera... ce que dureront les Ides du témoignage, de la transmission, et du grand ménage.

Il procède aussi d’une ambition secrète, sans mesure : une tentative de poésie. Nul péril à l'avouer attendu que la poésie – du grec poiein : créer – ni vous ni moi ne savons ce que c’est vraiment.

 

Sous cette forme ou sous une autre. Jusqu’à ce que l’hiver, soit là.

1-1

 

Posté par socrateenliberte à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

LES BOUTS QUI DEPASSENT

Constat : des personnages retenus par l’histoire, de ceux qui laissèrent une trace, anecdotique ou considérable, il en est quelques-uns que j’ai pu trouver inspirants, pour des raisons diverses. De ceux-ci il n’en est pas un – pas un – qui ne puisse être considéré fou au sens où notre société l'entend. Hors cadre. Grâces leurs soient rendues pour cela.

Grâces leurs soient rendues pour leur conformation inhabituelle, qui les préserva des petites boîtes bien proprettes qui leurs étaient destinées, qui les en préserva même une fois portés en terre, quand tant d’autres supplièrent pour y être enfermés de leur vivant.

 

Posté par socrateenliberte à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


02 décembre 2018

CARNET D'ESQUISSES: LE FOURZYTOUT

Qu’attendre au juste d’un « système de pensée » qui mélange dans le même plat :

 

Logos et raison, raison et intelligence, intelligence et calcul ?

Information et opinion, opinion et savoir, savoir et connaissance ?

Opposé et contraire, contradiction et paradoxe ?

Attitude et comportement, caractère et tempérament, nature et personnalité ?

Sensation et émotion, émotion et sentiment, sentiment et affect ?

Jouir et apprécier, apprécier et aimer, aimer et désirer ?

Etc...

 

A part un transit difficile ?

Posté par socrateenliberte à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

DESCRIPTION

Ne pas oublier que : tout système de représentation, qu’il soit scientifique, mystique, animiste, symbolique ou autre, repose sur des prémisses.

Que ces prémisses dépendent d’un angle de vue, et entraînent une position particulière de l’esprit. L’esprit depuis cette position, acquiert très vite des automatismes qui le conduisent à ignorer tout ce qui ne correspond pas à la représentation qu’il a appris à privilégier.

Ne pas oublier surtout que tout système de représentation est un choix de description.

Que toute description, si fine soit-elle, en dira toujours bien plus sur notre besoin de description, que sur le monde ainsi décrit.

 

Description

Posté par socrateenliberte à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

FONDS DE TIROIRS; LES PLUS COURTES SONT LES MEILLEURES

- « …Comment donc appréhender ce questionnement de la pensée en tenant compte de la question du langage ? Y a-t-il possibilité pour un esprit sondant la nature de la pensée, de s’affranchir des mots, et d’aborder la question conjointe à celle de la parole, qui est celle de la méditation ? »

 

- Ce que j’en comprends :

Le langage structure la pensée, la pensée délimite le geste, le geste conditionne la relation, la relation témoigne du rapport au temps.

 

(Conversations digitales 2003/2005)

 

Posté par socrateenliberte à 23:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

NE PAS CONFONDRE: RAISON ET RATIONALITE

Ne pas confondre la chose, avec ses caractéristiques et propriétés.

Ne pas confondre l’outil, et l’usage qui en est fait !

 

Tenter armé d'un marteau de dessiner une plume, donne des résultats peu probants. Pour autant, il ne viendrait à l’idée de personne d’accuser la plume.

De personne, vraiment ? 

 

1-2

Posté par socrateenliberte à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

LA FIN DU DEBUT

Quand j’étais jeune,

Je ne voyais ni ne comprenais grand chose.

Ca me rendait dingue !

 

Avec l’âge heureusement, tout a changé :

Je m’y suis fait.

Posté par socrateenliberte à 23:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,