08 juin 2019

DIALOGUE: LE DOUTE EST INSOUMISSION

Odos : On dit de toi Socrate, que tu es un homme de conviction !

Socrate : « On » dit beaucoup de choses. Et qui donc me méjuge tant, pour médire de moi en termes si cruels ?

Odos : Médire ?? Tu fais erreur, je suis en train de te témoigner mon estime.

Soc : Et me dis-tu par là que je suis homme convaincu, ou convaincant ?

Odos : Les deux je suppose. Tu emportes souvent l’adhésion par ce que tu exprimes, voilà mon sentiment. C’est donc qu’il y a en toi une force, et cette force doit bien être celle de la conviction.

Soc : A ceci près que dans « convaincre », il y a « vaincre »…

Odos : Que veux-tu dire ?

Soc : Que « convaincre » signifie « vaincre avec ». Il y a et vainqueur et vaincu, qui se reconnaissent l’un de l’autre – en même temps note-le bien, que l’un ne saurait exister sans l’autre – par ce que le vainqueur soumet le vaincu. Si convaincre implique soumettre, c’est donc bien qu’il se cache dans toute conviction, une soumission. Et cela je ne le veux ni pour moi-même, ni pour toi. Cela te paraît-il plus clair ?

Odos : Limpide ! Socrate tu m’as conv…

Soc : Car je ne souhaite rien tant que te laisser libre. Libre même d’aimer tes chaînes si tel était ton goût.



(À suivre)

 

2-B

Posté par socrateenliberte à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,